Charlotte Bigg

ChBiCharlotte Bigg est chargée de recherche au CNRS et membre titulaire du Centre Alexandre Koyré depuis 2009. Au terme d’une formation en histoire (BA Hons. de l’université d’Oxford, 1996) et en histoire des sciences (M.Phil. et Ph.D. de l’université de Cambridge, 2002), elle a travaillé et enseigné à l’Institut Max Planck pour l’Histoire des Sciences de Berlin et à l’ETH Zurich. Ses travaux portent sur la circulation des savoirs et des pratiques entre milieux scientifiques et industriels ainsi qu’entre espaces scientifiques et publics, aux XIXe et XXe siècles. Elle s’est notamment intéressée aux instruments optiques qui entrent en jeu dans l’observation et la visualisation en chimie, physique et astrophysique (ultramicroscope, cinématographie, spectroscopes..) ainsi qu’aux dispositifs qui permettent de communiquer ces manières de voir à un public plus large (panorama, planétarium, observatoires populaires). Charlotte Bigg est impliquée dans l’enseignement de l’EHESS principalement à travers la création d’un séminaire focalisé sur la question de la visualisation et des représentations visuelles en science.

En sus de ses travaux historiques sur la nature et les enjeux de la science populaire aux XIXe et XXe siècles siècle, elle a aussi exploré de manière concrète et expérimentale les possibilités et les limites qu’offrent le medium de l’exposition pour communiquer les discours et les représentations de la science et sa place dans la société :  avec Jochen Hennig, partenaire du projet « Matières à penser » , elle a été conservateur de l’exposition grand public Atombilder: Sichtbarmachungen des Atoms im 20. Jahrhundert  au Deutsches Museum, Munich (mai 2007- janvier 2008) et du volume qui lui a fait suite Atombilder. Ikonografie des Atoms in Wissenschaft und Öffentlichkeit des 20. Jahrhunderts (Wallstein, 2009).

Le projet « Matières à penser »  est pour elle un prolongement de ces réflexions dans une optique plus collective et plus fortement orientée vers l’enseignement.


Charlotte Bigg is a research scientist at the French Centre National de la Recherche Scientifique and a member of the Centre Alexandre Koyré, Paris. Previously, she worked at the Max Planck Institute for the History of Science in Berlin and at ETH Zurich.

She was trained in history (B.A. Hons. University of Oxford, 1996) and history of science (M.Phil. and Ph.D. University of Cambridge, 1998, 2002). Her research focusses on the circulation of practices and artefacts between scientific and industrial milieux, as well as between scientific and public spaces, in the nineteenth and twentieth centuries. She has studied optical techniques such as spectroscopy, microscopy or cinematography used for the observation and visualisation of scientific objects; as well as devices that communicate scientific ways of seeing to a wider public, including the panorama, the planetarium or the popular observatory.

Charlotte teaches at the EHESS, Paris, a seminar on visual culture and images in science. She has explored experimentally the possibilities and limits offered by the medium of the exhibition to communicate the discourses and representations of  science and its place in society. Together with Jochen Hennig, she curated the exhibition “Atombilder: Sichtbarmachung des Atoms im 20. Jahrhundert” at the Deutsches Museum, Munich (2007-2008). An outcome of this reflection is the edited volume Atombilder. Ikonografie des Atoms in Wissenschaft und Öffentlichkeit des 20. Jahrhunderts (Wallstein, 2009).

The project constitutes a great opportunity to further these reflections within a larger collective and including a pedagogical component.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les mises en scène des sciences et leurs enjeux. 19e – 21e siècles