Matières à penser. Etape 1: construire une culture commune…

Les 2 et 3 mai 2013, Humboldt Universität zu Berlin, Unter den Linden 6.

La première manifestation berlinoise du projet Matières à penser est consacrée à la construction d’une « culture commune » sous la forme d’un atelier bibliographique, une lecture de fond, bref un Reading marathon ouvert aux participants du projet et plus largement à toute  personne intéressée qu’elle soit étudiant, chercheur ou professionnel des musées.

Le travail en équipe entre personnes venant d’horizons et de traditions de recherche variés est certes riche de potentialités ;  nous pensons néanmoins que celles-ci apparaissent d’autant mieux que les échanges peuvent s’appuyer sur un partage minimal de références et de questionnements. C’est pourquoi nous considérons qu’il est indispensable, dans une première étape, de prendre le temps de nous construire un « état de l’art » commun.  L’objectif est aussi bien de partager des traditions historiographiques au-delà des barrières linguistiques, d’interroger la continuité des concepts qui sont au cœur de nos problématiques (par exemple celui de patrimoine), que de familiariser les plus juniors d’entre nous à un corpus classique de recherches sur lequel il pourront faire fond. Bref, nous construire la « culture commune » sur laquelle appuyer des échanges et des travaux.

Le Reading marathon se veut donc un forum au sein duquel des travaux récents et fondamentaux de l’historiographie de la muséologie des sciences et des expositions  seront lus, présentés et discutés. Les participants auront ainsi la possibilité de se familiariser avec des travaux classiques d’auteurs appartenant à une diversité de traditions intellectuelles et nationales, tout particulièrement (mais pas uniquement) françaises et allemandes. Par exemple,  les spécificités de signification et la construction historique de termes comme patrimoine, heritage et Kulturerbe sera explorée au travers de publications récentes dans les trois langues concernées. Cette manifestation se donne donc pour objectif de permettre une meilleure compréhension d’approches inscrites dans d’autres traditions linguistiques et de stimuler les échanges entre des participants (des masterants aux chercheurs) issus de différentes disciplines.

Chaque participant s’engage à lire et présenter au moins un texte. Pour permettre un réel échange entre les participants le nombre d’inscrit est limité à 15.

Renseignements et inscriptions auprès de charlotte [point] bigg [at] damesme  [point] cnrs [point] fr

Télécharger l’affiche

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *